06 avril 2009

Et maintenant, tu bosses ou pas?

Partie 1: les résultats des entretiens

J'assimilerais les entretiens d'embauche à son premier rendez-vous avec son amoureux potentiel... Je vous aurais bien fait croire par le biais de ce billet que j'avais rencontré quelqu'un mais ça n'aurait pas été très crédible, non?

J'ai donc passé quatre entretiens en une semaine, puisque j'avais en effet réussi à décaler le fameux entretien que j'avais à la même heure qu'un autre.
A chaque fois, le même rituel. Trouver de quoi s'habiller convenablement. Pour moi, c'était facile, j'avais à l'époque de mon entrée au Crédit réciproque, acheté un superbe tailleur noir chez Sinequanone. Trouver un chemisier, un collant noir et des escarpins très féminins. Ne pas mettre de décolleté provoquant, si le DRH est une femme, elle sera jalouse :-). Aborder l'entretien avec un grand sourire, maîtriser son stress. Etre naturelle, et faire attention à tous les mots qu'on utilise. Mentir, un peu. Sur le pourquoi du comment de la fin du crédit réciproque. Prendre congé en ayant confiance, mais pas trop. Et attendre. Vérifier tout le temps que oui, le portable est bien allumé, oui, il reçoit bien les appels. L'éteindre et le rallumer quand même, au cas où. Appeler plusieurs fois son répondeur qui s'obstine à vous dire que vous n'avez pas de nouveaux messages.

Et puis les réponses.
Entretien n° 1: Réponse positive mais ils cherchaient quelqu'un de disponible immédiatement, et s'agissant d'une mission interim d'un mois, je souhaitais passer mes autres entretiens, je n'ai donc pas donné suite.
Entretien n°2 chez George What Else: mission intérim de 3 semaines puis mission intérim de 4 semaines, puis hypothétique CDD et encore plus hypothétique CDI. Réponse positive.
Entretien n°3 chez une mutuelle qui a pour origine les mêmes que les 24 heures du Mans (ou les rillettes, mais c'est moins glamour). CDD d'un an pour un super poste. Réponse positive.
Entretien n°4 chez jerome kerviel: CDI mais j'y ai déjà travaillé. C'était donc loin d'être gagné. Réponse négative d'ailleurs.

Partie 2: un choix cornélien

Mercredi dernier, je reçois donc un appel de l'agence d'intérim qui s'occupe du poste chez George. Elle s'appelle S., nous avons toujours eu un très bon contact. Elle m'annonce la réponse positive, je suis ravie. Je lui explique cependant que je sors de l'entretien de la mutuelle du Mans, que j'attends une réponse pour vendredi, et que le poste commence le 27 avril. La première mission intérim chez George terminant le 28, elle m'indique que je pourrai toujours faire la première mission, mais que je devais lui confirmer le vendredi. S. ne serait pas là mais je n'aurais qu'à laisser le message à sa collègue.

Vendredi, 10 heures du matin. La DRH de la mutuelle m'appelle. Je suis prise et pars 5 semaines au Mans pour une formation à partir du 27 avril. Je suis super contente.
Comme convenu, je rappelle mon agence d'interim l'après midi. la fille me fait un scandale, comme quoi je ne peux pas ne faire que la première mission, me menace d'appeler George. Je prends le temps de la réflexion et change de discours. Je lui indique que puisqu'elle a beaucoup de retours positifs sur la société de George, je préfère tenter le CDI hypothétique que le CDD certain. Je ne suis pas sûre qu'elle m'ait cru une seconde, car en ce qui me concerne, j'ai bien toujours l'intention d'arrêter la mission à la date prévue par moi.

Je passe mon week end à stresser. J'ai horreur de mentir. Car je sais qu'à 90% je ferai ce que j'ai décidé. c'est-à-dire partir 5 semaines au Mans. Le poste est beaucoup plus intéressant, même si un chouia moins bien payé. Mister B. essaie de me rassurer en m'indiquant que de leur côté, ils n'hésiteraient pas à me virer du jour au lendemain sans état d'âme, et me donne pour exemple ma fin de CDI au contrat réciproque.

Partie 3: Je rencontre George
J'ai commencé ce matin. Dur, dur de reprendre l'habitude de se lever alors que cela fait plus d'un mois que j'avais plutôt pris l'habitude de me lever aux alentours des 10 heures!! Contrairement à ce que j'aurais pu penser, je n'ai même pas une pointe d'anxiété, j'y vais "les mains dans les poches", puisque de toute manière je sais que je ne resterai pas. La formation commence. Elle est très intéressante et me ferait presque regretter mon choix. mais il faut que je m'y tienne.
La journée passe et je n'ose rallumer mon portable. J'ai peur que S. se soit fait engueulée à cause de moi, j'ai peur qu'on ne m'ait pas cru, j'ai peur que l'agence d'intérim ait appelé George et m'attends à voir débarquer la DRH à tout moment. Je tressaille à chaque fois que je la vois prendre une communication ou sortir de son bureau.
Finalement rien de tout cela. Maintenant je stresse juste car il faut que je passe à l'agence d'Interim récupérer des feuilles pour noter mes horaires de travail. J'ai peur d'avoir une réflexion. mais Mister B. dit que je m'invente des problèmes pour rien.

partie 4: mise en place d'une stratégie
Le but est à présent le suivant: faire un travail parfait les deux premières semaines, et un très moyen pour qu'ils ne renouvellent pas ma première mission. Je suis trop lâche pour faire autre chose et j'ai pas envie que l'agence d'intérim ait des problèmes si je décide de démissionner. Je n'ai pas trouvé mieux, ça ne va pas être des plus simples à mettre en place... A moins que l'un d'entre vous ait une brillante idée??

Emma-ou-pourquoi-faire-simple-quand-on-peut-faire-compliqué?

Posté par miss_mary à 23:38 - Permalien [#]
Tags : ,