28 novembre 2008

Champagne! (Il paraît que les premières fois, ça se fête)

Il y a quelques mois, la DDE, la ville de Lyon ou je ne sais qui a décidé de peindre au sol de petites flèches blanches, et a apposé un panneau lançant slogan : « pour votre sécurité, respectez les distances de sécurité (2 flèches, qui équivalent à deux lignes blanches sur l’autoroute) même à l’arrêt »

A partir de ce jour là, à chaque fois que je passais devant ledit panneau, je rouspétais intérieurement. Il y a déjà d’énormes bouchons à cause du radar qu’ils ont mis à l’entrée, on ne va pas en plus mettre deux flèches de sécurité entre nous, manquerait plus que ça. En roulant, passe encore, mais alors à l’arrêt, je ne voyais pas du tout, mais alors pas du tout l’intérêt.

Jusqu’à hier soir.

Lorsque je suis rentrée du travail, Mehdi m’a demandé si je pouvais l’accompagner jusqu’à Carrefour Ecully, vu qu’il a une entorse et qu’il ne peut se déplacer lui-même. J’ai un peu râlé (oui je sais, je râle beaucoup mais c’est pour cela qu’on m’aime) parce que je venais de faire le chemin en sens inverse et qu’il y avait beaucoup de circulation, mais j’ai finalement cédé (après avoir mangé une tartine pain beurre chocolat, ça aide). Sur le retour je le dépose à son entraînement de basket (oui, c’est un fou, même s’il ne joue pas il veut regarder). Nous sommes en avance, je lui propose de rester avec lui, mais il me dit que je n’ai qu’à rentrer pour me reposer.

Il fait nuit, je suis fatiguée, j’ai hâte de rentrer chez moi. Je rentre dans le tunnel. Je vois la voiture devant moi piler, j’ai juste le temps de m’arrêter. La voiture derrière moi a du s’arrêter à 50 cm de ma voiture. Nous sommes à l’arrêt, le temps que le bouchon se remette en route. Je regarde dans mon rétro, juste à temps pour voir la voiture faire un saut (si si je vous jure) et… me rentrer dedans. Son voisin de derrière, lui, n’avait pas pu s’arrêter. Heureusement, la voiture qui me précédait avait déjà redémarré, aussi j’ai juste glissé sur la route.

A ce moment là ma tête est envahie de questions. Est-ce que je dois sortir de la voiture ? La circulation dense sur la file d’à côté me fait peur. Et puis si jamais il y avait un autre carambolage ? Et si je sors, est-ce que je dois mettre mon gilet jaune moche mais qui peut vous sauver la vie ?

Le temps que je me pose toutes ces questions, un des conducteurs était venu me chercher. Nous sommes allés faire les constats sur une aire de secours. Je tremblais, j’avais du mal à écrire. La sécurité du tunnel est arrivée sur les lieux, et moi bien sûr, la seule chose que j’ai trouvé à dire c’est : « Oh mais comment vous avez su qu’on avait eu un accident ? » Ben avec les cameras bien sûr.

Donc moi je dis, un premier accident, ça se fête, champagne ?

images

Surtout que c’est un peu la loi des séries en ce moment. Lundi, en partant au travail, je me suis aperçue que mon pneu était crevé. Mehdi a du me changer la roue en 4e vitesse.

Mercredi de la semaine d’avant, il avait lui aussi eu un accident avec sa voiture. Il s’était pris un camion qui ne l’avait pas vu.

Je crois qu’il faudrait peut être sérieusement penser à prendre le bus, là, non ?

Posté par miss_mary à 09:28 - - Permalien [#]
Tags : ,